Charte d’anoblissement de Claude Calot (30 juillet 1584).

Des lettres patentes en forme solennelle, enluminées, calligraphiées et scellées du grand sceau ducal, devaient être obtenues par l’anobli, après avoir obtenu la concession de noblesse et l’avoir fait entériner par la Chambre des Comptes de Nancy. Pièce de prestige, elle porte l’écu, dont les couleurs sont reprises par la ganse de soie supportant le sceau.

Arch. dép. Meurthe-et-Moselle, B 186.

>> Retour au guide de recherche