Vous êtes ici :   Archives départementales de Meurthe-et-Moselle  >  Actualité

Recherche

L’exposition virtuelle «1917- Cultures de guerre» est en ligne

Exposition "1917- Cultures de guerre"

Un nouveau volet de la fresque consacrée à la Première Guerre mondiale

C'est avec l'année 1917 que les archives départementales de Meurthe-et-Moselle achèvent le cycle d'expositions dédiées au premier conflit mondial. Après avoir mis en lumière "l'avant-guerre" (1913), "les combats" (1914), "vivre la guerre" (1915), "économie de guerre" (1916) et "la victoire… et après ?" (1918), il restait à aborder l'année 1917 sous l'angle des cultures de guerre. Trois ans après le début des hostilités, les contemporains ne voient pas d'issue dans cet affrontement généralisé qui semble s'enliser dans ce que l'on appelle "la guerre des tranchées". Pourtant, les sociétés s'approprient les événements et génèrent leurs propres visions, souvent à contre-pied de la propagande mise en œuvre par les États. Cette culture de guerre prend de multiples formes et révèle une incroyable richesse dont les expressions se nuancent en fonction de l'expérience vécue par chacun de la brutalisation, pour reprendre l'expression de l'historien allemand George L. Mosse.

L'exposition Cultures de guerre s'attache à en présenter de multiples facettes. Elle rappelle d'abord que l'année 1917 voit l'arrivée, sur le front de Lorraine, des soldats américains, qui y déplorent leurs premiers morts dans un contexte de lassitude des combats évoquée par le destin d'un fusillé meurthe-et-mosellan. Malgré tout, la propagande poursuit son œuvre d'incitation à l'effort de guerre quitte à biaiser les regards portés sur les belligérants et à glorifier à la fois le combattant français et la justesse de la cause. Une propagande qui influe directement sur la diffusion de l'information, attestée ou déformée, à l'intérieur du département.
Enfin, les mémoires de la guerre servent de pont entre le passé et le présent : des rites, des lieux se créent par l’intermédiaire desquels les acteurs organisent le souvenir et l'oubli de l'événement.
 
Fidèle à notre volonté de faire émerger des sources inédites, notamment celles issues de la Grande Collecte, l'exposition Cultures de guerre offre des documents inconnus choisis autant pour leur capacité à informer le lecteur qu'à le surprendre, l'émouvoir, le questionner. Nous rencontrerons des figures lorraines familières (Émile Friant, Victor Prouvé, Jeanne d'Arc, Marie Marvingt) mais aussi des acteurs venus d'ailleurs (l'américain Merle D. Hay) ou anonymes (Marguerite Duhaut, Pierre Lefèvre) qui, tous, ont en commun la volonté d'interroger la guerre.

Ainsi s'achève ce long travail historique engagé par les archives départementales de Meurthe-et-Moselle en résonance avec le centenaire de la Grande Guerre. Cette mémoire nous l'avons voulue curieuse, dynamique, exigeante, en-dehors des sentiers battus, mais avec ce désir de faire parler les documents d’archives car jugés comme étant les plus à même de créer la proximité avec l'événement. Par l'exposition Cultures de guerre, nous espérons avoir rendu l'histoire plus intime et réussi à partager une mémoire toujours vivante.

Didier Perrin, professeur chargé du service éducatif

ACCÉDER À L'EXPOSITION "1917 - CULTURES DE GUERRE"

Toutes les actualités
Flux RSS