Si vous ne visualisez pas correctement ce message, cliquez-ici.

bannière de la newsletter

Mars 2015

Actualités

Les registres matricules militaires des classes mobilisées pour la Première guerre mondiale sont en ligne

Accéder aux registres matricules militaires

Le champ des ressources numérisées accessibles sur le site des archives départementales de Meurthe-et-Moselle continue à s’élargir.

À l’issue d’un chantier de numérisation mené par le Département de Meurthe-et-Moselle avec l’aide du ministère de la Culture (à hauteur de 50 % du coût), les registres matricules militaires des classes 1887-1921 et leurs tables alphabétiques sont désormais en ligne sur le site des archives départementales. Sont concernés les bureaux de recrutement de Nancy (chef-lieu de la 20e région) et de Toul (subdivision de la 20e région). Comme la cartographie des circonscriptions des bureaux de recrutement ne correspond pas à la géographie administrative départementale mais aux régions militaires (21 en 1914) et à leurs subdivisions, qui ont évolué dans le temps, nombre de jeunes gens domiciliés dans le département au moment de leur incorporation ne sont pas rattachés aux bureaux de recrutement départementaux. Aussi l’accès aux registres numérisés s’accompagne-t-il d’une présentation des pistes de recherche à explorer pour toutes les recrues domiciliées dans l’arrondissement de Briey, et pour celles de Lunéville qui ne sont recensées ni à Nancy ni à Toul (Accéder aux registres matricules militaires en ligne).

 


Mise en ligne des registres des lettres patentes de René 2

La pratique d’enregistrement des actes du pouvoir souverain pris par la chancellerie ducale apparaît assez tardivement en Lorraine, peut-être sous le règne du duc René 1er d’Anjou (duc de Lorraine de 1431 à 1453), ou celui de son fils Jean 2...

Chantier des collections

Avant et après reconditionnement

Le chantier des collections se poursuit et s’accélère aux archives départementales

Dans la perspective du déménagement au Centre des mémoires, prévu en 2016, la mise en ordre des fonds d’archives pour ce déménagement se poursuit avec activité et à une cadence accrue. À cet égard, la limitation de l’amplitude d’ouverture des salles de lecture à deux jours par semaine – les lundi et mardi – pendant l’année 2015, permet une mobilisation soutenue et continue des équipes en vue de la préparation des fonds.

Cette préparation consiste essentiellement en des opérations ou de conditionnement ou de reconditionnement des documents. Certains ensembles, composés de simples liasses, doivent faire l’objet d’un dépoussiérage, d’un chemisage, puis d’une mise en boîte. D’autres souffrent d’un conditionnement inadapté à leur déménagement et à leur bonne conservation. Il importe en effet que les formats de conditionnement, que celui-ci consiste en boîtes, en cartons à dessin ou encore en chemisages rigides, soient exactement adaptés aux dimensions des documents afin d’en assurer une conservation optimale. Par ailleurs, il est également impératif que le remplissage des conditionnements soit parfaitement optimisé afin d’éviter tout mouvement des documents lors de leur manutention ou de leur manipulation. Ces opérations s’accompagnent d’un double ré-étiquetage des boîtes pour en permettre un rangement, soit à l’italienne, soit à la française, sur les futurs rayonnages des magasins du Centre des mémoires. Enfin, ces interventions peuvent se conjuguer avec une recotation, partielle ou intégrale, de certaines séries ou sous-séries, ainsi que d’une actualisation, voire d’une refonte des instruments de recherche.

Rappelons que près de 35 kilomètres linéaires d’archives doivent, à l’horizon de 2016, rejoindre le Centre des mémoires, et qu’il s’agit en l’occurrence d’une opération sans précédent en Meurthe-et-Moselle, l’actuel site de la Monnaie étant dévolu à la conservation des archives, de manière continue, depuis…1773.

Les salles de lecture des originaux et microfilms sont ouvertes :

- Les lundi et mardi de 9h à 17h30, y compris pendant les périodes de vacances scolaires.

 

 

La solution de l'exercice de paléographie est en ligne

G 1188 : amodiation de la maison appartenant à la chapelle Saint-Claude, dite Notre-Dame, érigée à Seichamps (16 mai 1656)

François d’Autrey, tabellion et maître-échevin de Saint-Nicolas-de-Port, loue une « mazeure » (modeste maison) joignant l’habitation où il réside audit lieu. L’acte précise que la masure en question dépend de la chapelle Notre-Dame dans l’église de Seichamps et que le sieur d’Autrey s’engage à payer tous les 16 mai un cens annuel de 12 gros au curé de Seichamps, à partir du 16 mai 1657.

Vivre dans le 54

Archives départementales de Meurthe-et-Moselle

1 rue de la Monnaie - CS 75 202- 54052 NANCY CEDEX

Tél. : 03.83.30.90.90 - Fax : 03.83.37.87.11

Si vous ne désirez plus recevoir d'informations de la part des Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, cliquez-ici.