Vous êtes ici :   Archives départementales de Meurthe-et-Moselle  >    Centre des mémoires  >    Centre des mémoires  >  L'histoire du site

L'histoire du site

L'histoire du site

Plan de la propriété dite du Sapin achetée pour l'établissement d'une école normale d'instituteurs, 15 février 1864. Archives Départementales de Meurthe-et-Moselle. 1 Fi 1016/9
Plan de la propriété dite du Sapin achetée pour l'établissement d'une école normale d'instituteurs, 15 février 1864. Archives Départementales de Meurthe-et-Moselle. 1 Fi 1016/9

Lors de sa création en 1833, l'école normale d'instituteurs de Nancy est installée dans l'ancien couvent des Cordeliers. En 1866, les lieux devenus exigus poussent le Département à acquérir le domaine du Sapin, propriété de Mme Noël, doté d'un bâtiment assez spacieux pour accueillir l'école normale (ce bâtiment ancien était situé à l'emplacement de la future cour d'honneur).

L'école s'organise autour de deux cours: l'une ouverte autour du monument aux instituteurs et institutrices morts pour la France (la cour d'honneur); l'autre au sud, fermée (cf. la composition architecturale).

En 1885-1886, puis 1931, de nouveaux bâtiments sont construits pour accueillir les effectifs croissants de l'établissement. L'un dans le prolongement de l'aile sud du quadrilatère, les autres séparés au sud-est de la parcelle et à son extrémité nord, qui sont les seuls à rester occupés après la création des IUFM en remplacement des écoles normales au début des années 1990.

Le monument commémoratif

© M. Husson

Il représente une colonne ornée du chardon lorrain sur laquelle sont sculptés trois tableaux où sont inscrits les noms des 156 instituteurs de Meurthe-et-Moselle morts durant la première guerre mondiale. Au premier plan, deux écoliers offrent symboliquement à leurs maîtres, morts pour la France, une couronne de lauriers.

Ce monument est l'oeuvre de deux artistes nancéiens : l'architecte départemental Paul Charbonnier (1865-1953) et le sculpteur Alfred Finot (1876-1946). Il est inauguré le 31 mai 1922 en présence d'Albert Lebrun, sénateur, ancien ministre, président du conseil général de Meurthe-et-Moselle, et futur président de la République.

Déposé et installé provisoirement dans le parc du conseil général, le monument retrouvera sa place à la fin des travaux.

Le parc boisé classé

© M. Husson

Ce parc de 2 hectares est doté de deux clairières et de points d'eau (trois bassins alimentés autrefois par des sources naturelles).

Une partie du parc est un espace boisé classé. Dans le cadre de la démarche participative, les riverains ont souhaité que ce parc conserve son caractère boisé et naturel.

Accessible par le boulevard de Scarpone, son réaménagement et son ouverture au public au coeur du site amélioreront le cadre de vie des riverains et offriront des parcours de visites. La venelle qui le longe se situe à proximité du Grand Sauvoy, des brasseries de Maxéville...

Recherche